Présentation de l'OST

L'Observatoire des sciences et des techniques (OST) conçoit et produit des indicateurs relatifs à la recherche et à l'innovation.

Pour assurer cette mission, l'OST s'appuie sur un système d'information exploitant des données de référence issues de sources multiples.

L'OST met ses indicateurs et son expertise au service des acteurs du système français et européen de recherche et d'innovation.

En savoir plus

CERES, une démarche nationale coordonnée avec l’exercice U-MULTIRANK

Après une étude de faisabilité conduite en 2008 sur plusieurs établissements d’une trentaine de pays, dont cinq en France, la Commission européenne vient de lancer la deuxième phase du projet U-Multirank. A contrario des classements mondiaux présentés sous forme de palmarès, U-Multirank est un classement ouvert, multicritère et interactif des établissements d’enseignement supérieur, permettant de respecter et de promouvoir la diversité des établissements du monde.

Le projet U-Multirank est porté par un consortium dont les pilotes sont le CHE (Centre for Higher Education, Allemagne) et le CHEPS (Center for Higher Education Policy Studies), et auquel l’OST est associé.
U-Multirank s’appuie sur les acteurs nationaux notamment l’OST pour la France, en engageant la construction d’un exercice national de Caractérisation  des Etablissements de Recherche et d’Enseignement Supérieur, CERES,  construit dans la même logique que U-Multirank.   
L’OST est mandaté par la Conférence des Présidents d’Université (CPU) et le Ministère de l’enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR-DGESIP) pour réaliser un pilote de CERES en  s’appuyant sur l’expérience du CHE bâtie depuis une quinzaine d’années sur la mise en œuvre et la réalisation du CHE Ranking.

 

CERES, un outil pour l’enseignement supérieur français

Au plan national, CERES vise à informer différents publics, qu’il s’agisse des (futurs) étudiants, des enseignants et des chercheurs, des responsables et des présidents d’établissement, mais aussi  des décideurs politiques.
L’outil, interactif et personnalisé, permettra à chacun d'obtenir - par domaine disciplinaire - des informations sur les établissements en fonction de ses propres critères.
Pour la version pilote du projet, le choix des domaines disciplinaires a été validé par le Comité de pilotage.
La préparation et le choix des modes de diffusion des informations auprès des étudiants et du grand public seront discutés en étroite collaboration avec la CPU et les autres conférences (CGE, CDEFI), ainsi qu’avec les associations représentant les étudiants qui en sont les destinataires.
CERES se fonde non seulement sur des indicateurs factuels (nombre d'étudiants, réussite, insertion, publications...) mais aussi sur la perception des étudiants par rapport à leur formation et leur cadre d’études, par le biais d’enquêtes de satisfaction auprès des étudiants.

 

Les grandes étapes de CERES

Plusieurs grandes étapes jalonnent CERES :

  • mai - septembre 2013 : mobilisation des acteurs autour du Comité de pilotage et recueil des candidatures des établissements : 134 établissements sont retenus pour participer à CERES et/ou U-Multirank, dont 42 universités et 92 écoles/instituts.
  • septembre - octobre : 2013 : validation des indicateurs et des  disciplines pour l’exercice pilote par le Comité de pilotage : Sciences pour l’ingénieur (dont génie mécanique et génie électrique), Physique et Business/Management sont les 3 disciplines communes à CERES et U-Multirank. Le Comité de pilotage choisit d’ajouter la Sociologie à ces disciplines pour cette phase pilote de CERES.
  • octobre 2013 - janvier 2014 : collecte et traitement des données. Plusieurs phases d’enquêtes permettent le recueil d’informations nécessaires à l’exercice CERES. Pour cette phase pilote, les formulaires utilisés sont ceux de U-Multirank. Ils comportent une enquête « institution », une enquête « discipline » et une enquête « étudiant ». Les données déjà livrées  dans le cadre d’autres exercices ou procédures de collecte par les établissements au Ministère ou à d’autres institutions de référence (CROUS, OVE…) seront, à terme, systématiquement mobilisées, mais ne sont pas encore disponibles pour le pilote.
  • janvier - mars 2014 :

. Traitement des données des établissements français dans UMR par le Consortium (CHEPS et CHE)

  • mai 2014 :

. Publication des résultats de UMR sur www.umultirank.org

 

Actualité du projet

.

 

mise en ligne en juillet 2014

 

 

L’OST met ses indicateurs de référence à votre disposition, sous forme de classeurs Excel téléchargeables, accompagnés d’informations méthodologiques et d’analyses rédigées par l’équipe ou des experts invités...

 

Les séminaires SciScI-OST, organisés sous l'égide du Comité Scientifique et de Prospective de l'OST, sont ouverts à tous et accessibles sur inscription par courriel, en utilisant l'adresse électronique mentionnée ci-dessous.

Le projet HEaLth Investments ObServatory (Hélios) Phase 2 consiste à construire un prototype pour explorer et visualiser des informations sur les projets de recherche français financés dans le domaine du cancer, et sur les productions scientifiques réalisées (publications et brevets). Ce projet fait suite à la Phase 1 de faisabilité conduite en 2012 par l’OST en collaboration avec l'American Institutes for Research (AIR) pour l’Institut national du cancer (INCa).

 

L’objectif ultime du projet Hélios est d'observer comment le financement de la recherche influence la façon dont les idées scientifiques sont créées et transmises au travers des réseaux de recherche et des liens recherche-industrie, dans le domaine de la recherche sur le cancer.

 

La méthode utilisée s’appuie, d’une part, sur les données de financements de l’INCa, de l’Inserm pour le Plan Cancer 2009-2013 et de la Direction générale de l'offre de soins (DGOS) pour le programme national de recherche clinique cancer et, d’autre part, sur le corpus élaboré par l’OST pour les publications scientifiques et les brevets dans le domaine du cancer.

 

Les liens thématiques entre projets et publications sont identifiés en utilisant un outil de « topic modeling » développé dans le cadre de la National Science Foundation (NSF) aux Etats-Unis et utilisé dans le projet Star Metrics, notamment par AIR.

 

Les liens entre les chercheurs et/ou les institutions participant aux projets permettent de dessiner le paysage des réseaux de recherche en France et leur évolution sur les six dernières années.

 

Un outil web dédié, développé dans le cadre du projet, permettra de visualiser l’ensemble des données selon de multiples prismes d’analyse (territorial, thématique, coopération…).

 

-> le 26 juin 2013  a eu lieu la présentation du projet HELIOS à l'Institut National du Cancer. Voir la présentation

-> le prototype Hélios a été présenté au colloque « Empirical Foundation of Science and Innovation Policy » qui s’est tenu le 16 et 17 septembre 2013 au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Voir le site du colloque

-> le 16 février 2014, lors de l’Annual Meeting 13-17 february Chicago : “Meeting Global Challenges: Discovery and Innovation” – organisé par American Association for the Advancement of Science (AAAS), Gérard Chevalier de l’Institut National du Cancer (Paris) a présenté, à la session Project Teams and Public Expenditures of Scientific Research: An International Comparison, Project Teams: The Case of FranceEcouter sa présentation  Voir le site du colloque

mise à jour en février 2014

Les e-publications de l’OST ont pour objectif de mieux faire connaitre l'actualité des indicateurs et les différentes approches méthodologiques dans le domaine.

Le projet IPERU permet à chaque établissement d'enseignement supérieur et de recherche de disposer d'une série d'indicateurs décrivant ses activités de recherche et innovation.

 

Aucun contenu de page d'accueil n'a été créé pour l'instant.